Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

Défrichement

27.05.2018

 

Respecter en priorité le rythme de la nature.

Afin de créer les conditions nécessaires aux hommes et aux machines pour travailler en toute sécurité sur un chantier considéré comme l’un des plus complexes de Suisse romande, une des premières actions d’envergure consistera à couper les arbres et les arbustes situés dans le périmètre concerné par le réaménagement de la jonction du Grand-Saconnex (JAG).


/public/images/abattage.jpg

 

Les premiers travaux forestiers ont été minutieusement planifiés dans l’optique de préserver les cycles de la nature, avec une attention toute particulière portée à la faune et à leur représentant à plumes. Afin de respecter la période de nidification des oiseaux qui s’étale, selon la clémence de la météo du printemps à la fin de l’été, les travaux ont été programmés pour débuter à l’automne 2018, et pour se terminer dans le courant de l’hiver 2018-2019.

 

/public/images/machine_abbatage.jpg

 

Mesures spéciales pour les riverains

Afin de préserver au maximum le cadre arborisé qui entoure les zones d’habitation de la commune de Pregny-Chambésy en direction de Versoix, la date des coupes a été reportée le plus tard possible, soit à la fin de l’année 2019.

 

/public/images/Plan_general_abattage.jpg

 

24 îlots recensés

Afin d’appréhender la complexité du chantier dans son ensemble, le territoire concerné a été découpé en 24 îlots. Chacun de ces îlots a été défini selon une série de caractéristiques et de contraintes spécifiques. Type de végétation (grands arbres, petits arbres, buissons), présence d’entraves (clôtures, glissières de sécurité, lignes à haute tension), morphologie du terrain (talus à faibles ou fortes pentes). L’atout de cette classification en 24 îlots a été de mettre en évidence les situations à risques pour les usagers comme pour les professionnels, d’identifier les meilleurs accès pour procéder aux coupes et sortir le bois et enfin de pouvoir anticiper les obstacles à la circulation.

 

Garantir la qualité écologique

Comme toute opération de défrichement, celle liée au projet JAG nécessitera, afin de respecter le cadre légal*, de compenser à l’issue du chantier les zones impactées. Pour répondre à cet impératif de compensation, un plan paysager détaillé a été élaboré répertoriant les différentes essences qui permettront de garantir la qualité écologique de l’endroit. Très attentif à la biodiversité, le plan prévoit de planter une large variété d’essence d’arbres et d’arbustes (plus de 20) et de laisser de grandes surfaces en prairies maigres afin que les fleurs et insectes puissent harmonieusement se développer.

 

/public/images/prairie_maigre.jpg

 

* la Suisse différentie les zones boisées non forestières des zones boisées forestières, dites « cadastrées en forêt ». Pour ces dernières un changement d’affectation du sol accordé qu’à titre exceptionnel lorsque l’intérêt du projet est prépondérant à celui de conserver la forêt (art. 5 de la loi sur les forêts, LFO) est nécessaire. Dans le cas de JAG, le défrichement lié au changement d’affectation est assorti d’une mesure compensatoire équivalente à la zone défrichée.

 

/public/images/Chiffres_cles_abbatage_site_1.jpg



Télécharger l'article complet (pdf)